Ornella Della Libera

  • 17 avril 2015

Ornella Della Libera est agent de police et écrivain.
Elle a contribué à l’arrestation des chefs importants de la mafia, de dealers de drogue internationaux, de fugitifs traqués par les forces de l’ordre et résolu de nombreuses affaires criminelles.
Elle a été impliquée dans des conflits armés, s’en sortant miraculeusement saine et sauve.
Elle a fait condamner des pédophiles et, en raison de son tempérament à protéger les femmes et les mineurs en danger, elle a été interviewé par de nombreux journalistes, venant même d’Allemagne.
Elle peut sembler, au premier abord, être une personne sévère et dure mais cet officier de police judiciaire cache en elle son côté mystérieux : elle écrit des chansons, des poèmes, des livres, des programmes radio, des scénari.
Ses livres, publiés par Rizzoli, ont gagné plusieurs récompenses dont le Prix Elisa Morante présidé par Dacia Maraini.
Elle a également remporté un « zecchino d’oro » avec Edoardo Bennato pour la chanson Lo stelliere, devenue par la suite un dessin animé et une pièce de théâtre.
Elle va à la rencontre des enfants dans les écoles italiennes pour leur expliquer comment se défendre contre les brutes, la violence, l’isolation, les drogues et les dangers d’Internet.
13 casi per un’agente speciale, publié pour la première fois par Fabbri puis par Rizzoli (avec de nombreuses réimpressions) sera bientôt à l’origine d’un nouveau livre relatant la suite des aventures de Blondie, détective fouineuse qui est le personnage clé du roman.
Florian del cassonetto, bestseller de Rizolli mais également publié en insert dans le Courrier du Soir aux côtés de grands noms de la litérature mondiale, aborde minutieusement le sujet des familles d’accueil, des nourissons abandonnés, de la xénophobie et l’intégration sociale et culturelle des groupes ethniques extérieurs à l’Union européenne en Italie.
Son dernier ouvrage, Azzurro Maledetto is a comic-noir, met en scène un nouvel inspecteur excentrique en total contraste avec l’image des superhéros rapides et musclés que l’on voit habituellement à la télévision. Le commissaire de police Esposito est un marin, un amoureux de la nature. Une aventure osée qui vous coupera le souffle: un livre à lire d’une seule traite – hilarant.
L’acteur et réalisateur Maurizio Casagrande en signe la préface.

www.ornelladellalibera.com